Australie,  Autre

PVT, WHV qu’est ce que c’est ?

Nous sommes actuellement en Australie pour un PVT/WHV mais qu’est ce que c’est ?

PVT signifie Permis Vacances Travail et WHV signifie la même chose mais en anglais : Working Holiday Visa. Plus simplement il s’agit d’un visa qui te permet d’être sur le territoire australien durant une année et de travailler. De plus, il te permet d’obtenir un second visa si (certaines) les conditions sont validées.

Il existe plusieurs visas permettant d’entrer sur le territoire australien. Des visas de courtes durées pour un voyage d’affaire ou des vacances, un visa étudiant si vous souhaitez étudier à l’étranger etc… Cela dépend de la raison pour laquelle vous y allez. Dans tous les cas il faudra faire la demande au préalable.

Nous avons donc un visa vacances-travail. Qui est très repandu car il n’y a pas de quota limite contrairement au Canada par exemple. L’obtention de ce visa se fait en ligne. Le temps pour le recevoir varie entre quelques minutes et plusieurs semaines. Pour plus d’information au sujet de comment obtenir le visa, a qui s’adresse t’il etc il est possible de se rendre sur le site du gouvernement australien.

Nous avons donc fait notre demande de visa, nous l’avons très rapidement obtenu. Une fois sur place nous voulions faire nos 3 mois de ferme qui permettent d’obtenir un second visa. Pour cela il faut travailler dans certains domaines et notamment l’agriculture. Il s’agit de travaux qui ne font pas rêver mais 1 an de plus dans ce pays reste une motivation importante. Notre objectif n’est pas d’enchainer avec le second visa mais de se laisser la chance d’avoir ce visa et de « l’utiliser » un jour…nous avons jusqu’à nos 35 ans 😋

Comment trouver un travail éligible ? 

Tout d’abord nous avons commencé nos recherches dès les premiers jours en Australie. Mais comment avons-nous fait ?

Il existe différentes façons de trouver du boulot :

  • La premiere chose à faire est de se renseigner sur les saisons. C’est ca qui peut être le plus difficile car il faut être au bon moment au bon endroit. Il existe un calendrier qui répertorie les villes ou il est possible de travailler en fonction des saisons. Il s’agit du Harvest Guide.
  • L’application 88 days to work : c’est l’outil principal dont on s’est servit pour nos recherches. Il s’agit d’une application où de nombreuses fermes sont recensées sur une carte, il suffit de se déplacer dessus puis de cliquer sur les différents icônes pour obtenir plus d’information sur la ferme. Il est également possible d’affiner ses recherches en fonction de ce que l’on cherche. Par exemple si vous souhaiter travailler avec des animaux vous mettez un filtre pour trouver que les fermes avec des animaux. Il y a également d’autres fonctionnalités comme le calculateur de jour de ferme, qui permet de savoir à combien de jour de ferme tu en es. On prenait donc le contact sur 88daystowork, on l’écrivait dans un carnet puis on contactait par telephone (texto) en premier, si au bout de quelques jours nous n’avions pas de réponses on relançait par mail puis si vraiment on n’avait toujours pas de réponses on appelait. Après quelques temps on s’est rendu compte que c’était beaucoup mieux d’appeler car ils ne savent pas qui appelle et réponde la plupart du temps. cela permet d’avoir une réponse plus rapidement. C’est un exercice assez compliqué au début lorsqu’on arrive dans le pays mais cela montre aussi une certaine motivation.
  • Gumtree : c’est Le Bon Coin australien, c’est un site très rependu ou il est possible de trouver de tout, que ce soit du materiel comme des jobs, des appartements, des voitures c’est une vraie caverne d’Ali baba. Nous avons peu utilisé Gumtree puisque très vite nous avons obtenu des réponses grace au contact de 88 days to work.
  • Se déplacer directement dans les fermes est également très efficace. Si vous êtes à proximité de fermes et que vous êtes véhiculés c’est la bonne solution, cela permet de se presenter et de montrer sa motivation.
  • Facebook et ses nombreuses pages dédiées au boulot en ferme en Australie. Parmi les pages que nous utilisions, on retrouve : « Farm Jobs Australia », « Farm Work Australia », « Backpackers 88 days and counting Australia ». Il en existe surement d’autres mais ce sont les principales que nous avions trouvé. Sur ces pages on retrouve les annonces des fermiers qui recherchent du personnel mais également des annonces de backpacker qui sont à la recherche de boulot et qui se décrive brièvement.
  • D’autres moyens sont bons pour trouver du boulot : Seek, Jobsearch, Indeed. Mais également le bouche à oreilles.

Nos boulots : 

Nous avons trouvé un premier boulot après le premier mail envoyé. S’agit-il d’un coup de chance ? Probablement car il n’est pas toujours facile de trouver du boulot. Nous avons donc trouvé une ferme à Mudgee, au nord de Sydney. On commençait 1 mois et demi plus tard. Nous voulions donc trouvé un autre boulot avant de commencer. Nous sommes donc parties de Melbourne en direction de Mudgee. Sur la route nous contactions toujours des fermes, nous sommes également allées en démarcher physiquement etc… pas de réponses… On a contacté plus de 100 fermes et n’avons eu que très peu de réponses positives. Nous n’avons donc pas travaillé avant et nous nous sommes concentrées sur nos recherches pour après les fêtes de Noel.

Nous avons donc travaillé une petite semaine à Mudgee, il s’agissait de notre premier job en fruit picking. La saison des cerises s’est révélée très mauvaise c’est pour cette raison que nous n’avons pas pu travailler plus. Nous sommes donc parties sur Orange qui est située à 2 heures de route de Mudgee. Nous avons travaillé une petite semaine également car les fêtes de fin d’année approchaient et nous passions Noël à Sydney . Entre temps nous avions trouvé un boulot pour 3 mois à 200KM de Melbourne. On commençait le 6 janvier. Donc parfait pour valider notre second visa et gagner assez d’argent pour la suite du voyage. Malheureusement cela ne s’est pas passé comme prévu à cause des incendies…Nous avons très vite rebondi et avons réussi à trouver un autre boulot. Ou nous pouvons rester jusqu’en Aout (ce n’est pas notre objectif). La ferme dans laquelle nous sommes actuellement est une ferme de choux de Bruxelles. L’ambiance est familiale malgré une grosse structure. Le gros point positif est que la chaine est à bonne hauteur et nous n’avons pas de douleurs dans le dos et la nuque comme ça a pu être le cas auparavant. Nous sommes payées à l’heure et faisons principalement du packing. Nous avons différentes tâches : trier les choux est la principale mais également changer de boxes une fois le poids atteint, faire le pre-packing, du désherbage etc…

Nos conseils : 

Quand on veut, on peut.

Cette phrase résume bien la recherche de boulot en Australie. Ce n’est pas evident de trouver du boulot car il y a de plus en plus de backpackers en Australie. Cependant si tu fais preuve de motivation et que tu te bouges le popotin c’est tout à fait possible. De nombreux retours sont fait également par rapport aux mauvaises experiences en ferme, l’esclavage moderne etc… Pour notre part nous avons eu et avons de la chance d’être tombées sur des fermes relativement correctes. En venant en Australie il ne faut pas s’attendre à faire un travail de dingue. Il s’agit des travaux que les australiens ne veulent pas faire. Les tâches sont parfois difficiles. En effet, il faut pouvoir travailler sous de fortes chaleurs, durant de longues heures. Etre dans des positions inconfortables et faire des tâches répétitives. Néanmoins il s’agit d’une bonne experience, qui nous forge et ce que l’on retient c’est : je ne veux pas faire ca toute ma vie. Pour nous cela a vraiment été une motivation supplémentaire pour l’avenir.

 

YouTube
Instagram